La bataille du rail

Ensemble pour le fer

Ces dernières semaines, le gouvernement, relayé par certains médias, n’a eu de cesse de faire passer les cheminots pour des privilégiés. Cette stratégie vise à détourner l’opinion publique des sujets de fond qui composent le contenu réel de la réforme.

Le service public SNCF est un acteur fondamental du droit au transport tant pour les usagers (trains de voyageurs) que pour les chargeurs (trains de marchandises).

La SNCF est un outil public au service de la population

et doit le demeurer.

L’Etat est garant d’un aménagement du territoire qui permet l’accès égalitaire au train d’une large majorité de personnes avec un réseau ferroviaire qui allie les lignes grande vitesse (TGV), les liaisons interrégionales et transversales (TET), les lignes de proximité sur lesquelles circulent les TER. Ce maillage global du réseau ferroviaire doit garantir les interconnexions et correspondances entre les différents trains et proposer des dessertes et des offres de transport adaptées aux besoins des usagers. Le maillage fin du réseau est aussi indispensable à l’irrigation du territoire pour répondre aux besoins en proximité des industriels, des PME… en matière de transport de marchandises. Les « lignes de proximité » sont donc essentielles pour permettre l’accès au train public pour les chargeurs.

Afin d’assurer l’égalité de traitement et d’accès des usagers et chargeurs sur l’ensemble du territoire, l’Etat français doit assumer ses responsabilités et rendre efficace l’outil public que représente la SNCF. La réforme souhaitée par le gouvernement ne traite pas la question des moyens de financement pour relancer le train public marchandises et voyageurs. Elle ne règle en rien les dysfonctionnements du système ferroviaire, cause des retards et suppressions de trains, car elle n’aborde pas l’organisation de la production par activité, axe ou produit au sein de la SNCF.

Lignes de proximité, le risque demeure !

• Certaines lignes de proximité, mal nommées « petites lignes », sont menacées de fermeture. En effet, le rapport (Spinetta) remis au gouvernement recommande la suppression de près de 9000 Km de lignes sur le territoire jugées non rentables.

• Devant le large tollé provoqué par la recommandation du rapport, le premier ministre, lors de son allocution du 26 février 2018, a déclaré :  « On ne décide pas de la fermeture de 9 000 km de lignes depuis Paris sur des critères
administratifs et comptables ». En clair, si fermeture de ligne il doit y avoir, ce sont les régions qui en porteront la responsabilité puisque ce sont elles qui sont Autorités organisatrices des transports et qui financent le Transport express régional !
• Au vu des finances des régions et des incessants transferts de compétences sans moyens, les choix pourraient être tranchants. Une partie de la population sera sacrifiée et n’aura plus accès au transport ferroviaire, à part pour celles et ceux qui habitent proche d’une métropole.
• Au-delà des impacts sur l’emploi cheminot, cela aura pour conséquence l’appauvrissement d’une partie des territoires, de dégrader encore plus l’environnement au regard de la pollution et de l’accidentologie générée
sur les routes.

« Unis et solidaires dans l’action »

La réforme du système ferroviaire, pour laquelle le gouvernement entend légiférer par ordonnances (la loi de ratification est prévue fin juin), ne présente aucune piste d’amélioration pour le quotidien des usagers et des chargeurs de la SNCF.
Pour les voyageurs, le train serait encore plus inaccessible (hausse de tarifs, fermeture de lignes, de gares, de guichets…).
Pour les chargeurs (fret), l’option privilégiée pour faire transporter les marchandises demeurerait le camion, d’autant que le gouvernement envisage de filialiser le fret SNCF.
Les cheminots sont conscients des désagréments réguliers que vous subissez (annulations/retards de trains, rames surchargées, horaires inadaptés…)
La mobilisation que nous lançons a pour objectif de faire de la SNCF, entreprise publique, un outil efficace à votre service, avec des moyens financiers, humains et matériels suffisants, ainsi que des cheminots bien formés garants de votre accueil, confort et de votre sécurité.

20180330_Tract_usagers_un_SP_SNCF_pour_tous

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.