Bernard Thibault à la fête des travailleurs

Discours de bienvenue à l’apéro

La venue de l’ancien secrétaire général du syndicat

à Imphy a dynamisé la fête, dimanche 2 juillet

 

Il a plu deux jours durant, le week-end était vraiment le plus détestable depuis longtemps! Mais cela n’a pas découragé les militants qui ont assuré les activités prévues du début à la fin : la cuisson du boudin à point, les moules-frites en masse, les loteries, le tir à l’arc, les danseuses, le magicien, et même le feu d’artifice a pu avoir lieu.

Mais le plus attendu était le discours de Bernard Thibault avant de dédicacer son nouveau livre, « La Troisième Guerre mondiale est sociale ». En tant que membre de l’Organisation internationale du travail (OIT), il a fait un brillant résumé des conditions de travail dans les pays en voie de développement, et même dans les pays dits industrialisés où les droits sociaux sont de plus en plus bafoués et les syndicats mis à la marge des négociations. Les dégâts humains de cette véritable guerre sociale mondiale sont énormes.

Bernard Thibault dénonce dans ce livre le culte du moindre coût qui sacrifie les salariés du monde sur l’autel de la concurrence. La solution à cette dérive ne peut pas être le repli sur soi nationaliste mais la promotion de l’égalité des êtres humains par l’adoption dans les divers pays du monde de normes protectrices et élevées tant en termes de rémunération que de conditions de travail.

Un chemin peut s’ouvrir : les travailleurs et leurs syndicats ont des atouts pour sortir de la guerre sociale mondiale en s’unissant et en construisant un monde guidé par le respect des droits.

Bernard, un gars du Morvan, qui aime la pêche

 

Un clin d’oeil aux camarades du syndicat du Livre, qui même en retraite jouent toujours les gardes du corps!

Ambiance Livre
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *